La transition commence par faire pousser….

La transition commence par faire pousser….

Le thème Agriculture est le premier thème opérationnel de Grabels en Transition  et représente un volet majeur des projets du mouvenment. Plusieurs projets sont en cours tels que l’installation de deux exploitants sur le terrain du Redonnel et le développement d’Incroyables Comestibles à Grabels village et sur la Valsière. Ce sont les principaux actes fondateurs.

Développement de l’agriculture péri-urbaine

La relance de la production d’alimentation en circuit-court devient un enjeu de développement pour les agglomérations et répond à une attente croissante des populations. En effet cela permet d’entretenir des espaces agricoles, développer une activité économique locale, produire des produits frais à partir de technique de l’agroécologie (agriculture biologique, permaculture, biodynamie…) qui sont respectueuses autant de l’environnement que des Hommes qui y travaillent. La municipalité de Grabels a ainsi fait l’acquisition chemin du Redonnel d’un terrain agricole en friche de 7 ha et contribue à son aménagement pour lui redonner sa vocation agricole et permettre à de jeunes entrepreneurs de se lancer.redonnel terrain

  • Les principales actions engagées par la municipalité ont concerné dans un premier temps :
    • la recherche d’eau
    • l’installation d’un forage
    • le défrichage
    • la protection des cultures contres les sangliers en collaboration avec les associations de chasseurs (action programmée)
    • l’aménagement hydraulique pour limiter les inondations (action programmée)
    • l’amené de courant électrique (action programmée)
  • Activités envisagées par les deux exploitants
    • production maraîchère (2017)
    • production et transformation de fruits rares (baie de Golgi, Physallis) (2017)
  • Autres projets envisagés
    • aménagement de jardins partagés
    • production de plantes aromatiques ou médicinales

Les Incroyables Comestibles

C’est d’une petite ville grise du nord de l’Angleterre qu’est parti le mouvement des « Incredible Edible », les « incroyables comestibles » dans sa traduction française. En 2008, dans la ville de Todmorden ravagée par la crise des subprimes, une poignée d’activistes ont envahi le bitume de bacs de plantation : sur les trottoirs, dans la cour du collège, sur le parterre de l’hôpital… Todmorden est devenu un potager géant, et gratuit.

Chaque citoyen cultive un carré de terre et quand sa récolte est mûre, il laisse les passants se servir librement. Une « peas & love revolution », qui peut avoir des conséquences gigantesques : « les gens se réapproprient la nourriture, puis les magasins, puis l’énergie… »

Ce mouvement a été initié sur la commune en 2015 à l’initiative d’un citoyen avec l’appui technique des services municipaux.

Des jardinières ont déjà été installées à Grabels « Village » (Rue du château)IMG_1054 et pluIC-la valsi+¿re (8)s récemment à la Valsière au niveau des jeux pour enfants derrière l’annexe de la mairie / salle commune. Un bac a aussi fait son apparition sur la place de la FontaineJardinieres_IC_3_1125 au coeur du village

 

 

Le projet Incroyable Citrouilles a aussi démarré, des graines de courges ont été données au marché à divers personnes pour lanPlantation ICitrouille 21 mai 2016 (8)cePlantation ICitrouille 21 mai 2016 (11)r la germination, et les  petits plants obtenus ont été transplanté sur le terrain du Redondel lors d’un picnic ou l’on a partagé les plats apportés par chacun. (Ajouter des photos?).

 

Actions prévues/envisagées:

  • Incroyables Citrouilles: Ramassage des courges lors de la fete d’Halloween en octobre 2016.
  • Associer les deux jardinières de la Valsière à 2-3 grands “bac à compost de quartier”, si possible d’ici l’automne 2016 (cf compostage de quartier au petit bar développé par en collaboration avec ECOSEC). Vu le cout des composteurs de quartier proposé par ECOSEC (700€), il est prévu dans un premier temps d’en construire une version simplifiée avec des matériaux de récupérations.
  • Si l’expérience du composteur de quartier à la Valsière est concluante, nous pensons installer dans un second temps un autre composteur de quartier au niveau du récupérateur de verre route de Montferrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *